Quelques notions de botanique


Screenshot_20190327-085230_Samsung Internet Beta.jpg


Photosynthèsevsrespiration (1).png       Differences_entre_cellule_animale_et_cellule_vegetale.png


L'homme a toujours été en contact avec les plantes pour se nourrir, se soigner, empoisonner et plus encore.... Au fil du temps, il a développé ses connaissances et la botanique est devenue une science à part entière. Sur cette page, nous verrons quelques points nécessaires pour une meilleure compréhension des plantes que nous pouvons observer autour de nous.

Dénomination  ⚬  Classification  ⚬  Parties d'une plante  ⚬  ReproductionFructification


La Dénomination

Dans la vie courante, les gens appelaient les plantes par un nom le plus souvent évocateur soit de leur vertu, de leur nocivité éventuelle soit du lieu où elles poussaient etc... Herbe aux mouches, Herbe de la St Jean, Campanule des Alpes et cette appellation variait d'une région à l'autre ce qui pouvait parfois posait quelques problèmes.

     Les scientifiques ont eu besoin de clarifier tout cela en proposant une classification "universelle" compréhensible par tous, enfin tous les scientifiques car comme nous allons le voir, c'est un peu compliqué pour un randonneur amateur de fleurs !

Un grand botaniste, Linné, a mis au point une façon de nommer les plantes qui fut utilisée pendant très lomptemps par les botanistes. C'est le latin qui fut employé, langue des savants, et chaque plante doit être nommée avec deux mots; le genre de la dite plante suivi d'un adjectif qualificatif de cette plante puis de la première lettre du nom du savant ayant décrit la plante pour la première fois. Ainsi l'Aster à feuilles d'orpin se nomme Galatella sedifolia (L.) Greuter.. Le nom du genre s'écrit avec une majuscule, l'adjectif avec une minuscule et le tout en italique. Oui mais là il y a une parenthèse avec une lettre. C'est là que ça se complique un peu. Le (L) signifie (Linné) car c'est lui qui a décrit cette plante en premier et Greuter est le nom d'un botaniste suisse qui a amélioré la description de cette plante ainsi parfois on peut avoir plusieurs noms à la suite. Et oui, les botanistes ont un ego à faire valoir, eux aussi !!!

Pour faire simple, une plante se désigne par le nom de son genre suivi d'un adjectif qualificatif qui est soit le nom d'un botaniste, d'une région etc... En latin si vous discutez entre botanistes avertis ou en français entre nous, on parle alors de noms vernaculaires. Exemples; Ancolie de Bertoloni = Aquilegia reuteri Boiss., Anémone hépatique = Anemone hepatica L.  etc... C'est ce nom que vous trouvez dans les albums des fleurs, le nom latin est indiqué dans chaque sous-album pour chaque fleur.

La nomenclature évoluant au fil des avancées scientifiques, vous pourrez être amené à voir des noms différents en fonction des sources que vous utilisez selon qu'elles sont à jour ou non dans la nomenclature.

La Classification

Les scientifiques ont eu besoin de classifier les plantes afin de leur permettre de s'y retrouver dans la multitude d'espèces qui existent sur terre. Voici le classement universel.


Screenshot_20190327-100228_Samsung Internet Beta.jpg


Le principal étant de retenir la famille, le genre et l'espèce.

Il faut noter que les classifications évoluent en permanence au fil des découvertes surtout depuis que les botanistes travaillent sur le génôme des plantes.

Voici un exemple de classification pour Hypochaeris radicata L.
Screenshot_20190424-152231_Samsung Internet Beta.jpg

Différentes parties d'une plante

Screenshot_20190424-165651_Samsung Internet Beta.jpg

Une plante est toujours composée par sa racine, sa tige, ses feuilles et ses fleurs même si certaines parties peuvent avoir des aspects très différents d'une plante à l'autre.

La Racine  ⚬  La Tige et la feuille ⚬  L'inflorescence et l'appareil floral

La Racine

La racine est la partie souterraine de la plante, elle croit vers le bas et fuit la lumière. Elles ne portent ni feuille ni bourgeon. Elles permettent la fixation de la plante dans le sol et assure sa nutrition en eau et minéraux.
- Les jeunes racines portent des poils absorbants.
- Le sommet de la racine se termine par une coiffe. Sous cette coiffe se produit la division cellulaire qui permet à la racine de grandir.
- Il existe différents types de racines:
    ✔ Racines pivotantes = racines qui s'enfoncent profondèment dans la terre sur un seul axe. Elles peuvent avoir de petites racines qui s'échappent létéralmeent de la principale appelé 'radicelles'.
    ✔ Racines fascicules = racines multiples qui partent sous la coiffe.
    ✔ Racines adventives = racines apparaissant sur une tige.
    ✔ Racines tubérisées = racines formées de tubercules qui sont des organes de réserve glucidique qui sera consommée lors de la reprise de l'activité (Dahlias, carotte etc...)
    ✔ Racines-crampons = racines qui fixent la plante à un support. Le Lierre grimpe par ses racines crampons. Ceci dit ces racines ne sont pas absorbantes.
    ✔ Racines aériennes = racines qui absorbent l'humidité de l'air, l'eau de pluie, elles se rencontrent dans les forêts tropicales comme les Orchidées épiphytes.
    ✔ Racines-échasses = racines adventices partant de la tige ou du tronc et qui s'implante dans le sol (Palétuvier noir).
    ✔ Racines aérifères = racines se trouvant chez des plantes vivant dans des milieux asphyxiques comme le sol des mérécages.

L'appareil caulinaire

L'appareil culinaire comprend la tige et tous les organes qui s'y attachent. Tout ce qui a trait à la tige est appelé caulinaire.

La Tige

Elle croit à partir de la racine et pousse vers le haut (géotropisme négatif) et forme l'axe de la plante. Elle porte des feuilles et des bourgeons qui donneront soit des rameaux (tiges secondaires), soit des feuilles soit des fleurs.
Un bourgeon axillaire existe toujours à l'aisselle d'une feuille c'est à dire à son insertion sur la tige.
Chez les plantes herbacées la tige est tendre et fragile, les plantes herbacées sont le plus souvent annuelles (ne vivent qu'un an), comme le Blé
Chez les plantes ligneuses, la tige est dure, solide et consistante. Les ligneuses vivent plusieurs années, elles sont vivaces. Un tronc est une tige ligneuses de grande taille. Les rosiers ont des tiges ligneuses.
L'espace comprit entre deux feuilles ou rameaux est appelé "Entre nœud". La tige peut être très grande ou très petite comme dans les plantes acaules (tige très très courte), les feuilles étant alors radiculaires.
- Il existe différents types de racines:
    ✔ Tige cannelé = présente de fine cannelure le long de sa paroi.
    ✔ Tige comprimée = tige aplatie.
    ✔ Tige triangulaire = tige en forme de triangle.
    ✔ Tige ailée = Tige anguleuse avec des ailes à chaque angle.
    ✔ Tige cylindrique et creuse = Tige ronde et creuse à l'intérieur, elle peut présenter des cloisons horizontales à chaque entrenoeud, elle est alors dite articulée.
    ✔ Tige charnue = Tige plus large que haute (cactus).
   ✔ Tige rampante = Tige courant sur le sol sans pouvoir se redresser ni s'enfoncer dan sle sol. (stolons de fraisiers). Une tige rampante et souterraine est appelée Rhizome mais ce n'est pas une racine, porte des feuilles ou si les feuilles ont disparu, elles en portent les cicatrices. Le Rhizome porte des bourgeons axillaires comme une tige aérienne qui pourront produire des tige aérienne ou rampante (pommes de terre).

La tige s'allonge selon deux modalités:
    ✔ Par le bourgeon terminal, elle s'accroît par son sommet, les fleurs sont alors issues des bourgeons axillaires. On nomme ce type de croissance "monopodiale".
   ✔ Par un bourgeon axillaire, le bourgeon terminal produisant un appareil floral et par conséquent disparaît avec l'apparition de l'appareil floral. Ce type de croissance est appélé "Sympodiale".

La Feuille

Screenshot_20190424-173333_Drive.jpg

La feuille est toujours portée par la tige, elle s'insère au niveau d'un nœud. C'est un organe plan qui s'étale transversalement à la tige avec donc deux faces, dorsale et ventrale différente l'une de l'autre, elle est dite discolore si les deux faces sont de couleur différente et concolore si les deux faces sont de la même couleur. Elle admet également un plan de symétrie avec un côté droit et un côté gauche.

La feuille est le siège de la photosynthèse qui assure la nutrition en carbone de la plante par la synthèse de glucides à partir du gaz carbonique de l'air en utilisant l'énergie lumineuse.
Une feuille comprend un Pétiole qui est la partie entre le limbe et la tige, le pétiole peut être nul, la feuille est alors dite 'sessile', un Limbe qui est une lame verte parcourue de nervures dont le motif est caractéristique de l'espèce et dans lesquelles circule la sève.
Elle peut porter des poils et peut-être:
    ✔ Pubescente = poils courts et souples.
    ✔ Villeuse = poils longs et mous.
    ✔ Tomentueuse = poils courts, denses et rigides.
    ✔ Hispide = poils longs et raides.
    ✔ Laineuse = poils souples et frisés.

Il existe de nombreuses formes de feuilles soit entières soit composées dans ce cas elle est composée de folioles qui peuvent eux mêmes être entiers ou composées de foliolules. Le limbe d'une foliole ne s'insère jamais sur la tige mais sur l'axe de la feuille.

Voici quelques schémas montra tles différentes formes de feuilles entières et composées.
Screenshot_20190424-173543_Samsung Internet Beta.jpg    Screenshot_20190424-174052_Samsung Internet Beta.jpg
Screenshot_20190424-173859_Samsung Internet Beta.jpg
Screenshot_20190429-152316_Samsung Internet Beta.jpg
Cliquez pour agrandir

Quelques particularités de la feuille;
    ✔ Décurrente = le limbe descend en dessous du noeud le long de la tige.
    ✔ Embrassante = amplexicaule, La base du limbe entouré la tige.
    ✔ Stipule = petites feuilles à l'insertion du pétiole sur la tige au niveau du noeud plus ou moins importantes parfois nul.

L'inflorescence et l'appareil floral

L'Inflorescence

L'inflorescence est un groupe de fleurs. Elle ne comprend pas de feuilles si ce n'est les bractées. Les fleurs sont attachées au rameau ou à la tige par le 'pédoncule'. Les derniers rameaux portant des fleurs d'une inflorescence sont appelés 'pédicelles' . Une fleur peut naître d'un rameau terminal ou axillaire.

Il existe différents types d' inflorescence:
    ✔ La Grappe = axe allongé portant des fleurs pédicellées.
    ✔ L'Epi = axe allongé portant des fleurs sessiles.
    ✔ La Corymbe = variante du grappe ou racème dans laquelle les pédicelles floraux sont de longueur inégale, amenant toutes les fleurs à peu près au même niveau horizontal.
    ✔ Le Panicule = grappe de grappes.
    ✔ L'Ombelle = axe principal demeurant extrêmement court, toutes les fleurs, pédicellées, étant insérées pratiquement au même point.
    ✔ Le Capitule = axe raccourci mais en même temps plus ou moins élargi, souvent en forme de plateau, portant des fleurs sessiles, les bractées souvent disposées en involucre.
    ✔ La Cyme = l'axe principal est terminé par une fleur; cette fleur, qui est la fleur centrale de l'inflorescence fleurit en premier et arrête la croissance de l'axe, d'où le qualificatif de définie. Il existe trois types de cymes; Unipare, Bipare, Multipare.

Schémas montrant les différents types d'inflorescence.
Screenshot_20190424-190154_Samsung Internet Beta.jpg
Screenshot_20190424-173817_Samsung Internet Beta.jpg
Différents types de Cymes
Screenshot_20190424-190134_Samsung Internet Beta.jpg

La Fleur

C'est la partie de la plante qui est le siège de l'appareil reproducteur. Il existe des plantes sans fleur, uniquement avec un appareil reproducteur mais elles sont rares ainsi que des fleurs sans appareil reproducteur.

Les fleurs peuvent être:
    ✔ Hermaphrodite = la fleur possède en même lieu les organes mâles et femelles.
    ✔ Mâles = la fleur ne possède que des organes mâles.
    ✔ Femelles = la fleur ne possède que des organes femelles.

Une plante peut être:
    ✔ Hermaphrodite = elle possède des fleurs hermaphrodites.
    ✔ Monoïque = elle possède et des fleurs mâles et des fleurs femelles mais sur des rameaux différents (Juniperus phoenicea L. )
    ✔ Dioïque = elle ne possède soit que des fleurs mâles soit que des fleurs femelles.

Pour plus de détails

Les organes d'une fleur comprennent:
    ✔ Pédicelle ou pédoncule = la tige portant la fleur.
    ✔ Sépales = petites feuilles le plus souvent vertes mais parfois colorées, partie la plus externe de l'appareil floral.
    ✔ Pétales = partie le plus généralement colorée.
    ✔ Androcée = partie mâle qui comprend les étamines. Une étamine comprend un filet qui supporte une anthère où se trouvent les grains de pollen. Dans chaque grain se trouve un gamètes mâle.
    ✔ Gynécée ou pistils = partie femelle qui est composée d'un ovaire où se trouve l'ovule qui contient l'oosphère qui est la gamètes femelle, d'un style qui est un filet qui soutient le style où se posera le grain de pollen.

Screenshot_20190425-135116_Samsung Internet Beta.jpg
Coupe d'une fleur
Screenshot_20190425-135506_Samsung Internet Beta.jpg
Etamines
Screenshot_20190425-135707_Samsung Internet Beta.jpg
Pistils au centre, les étamines à l'extérieur.

Les organes d'une fleur sont disposés selon un ordre précis par cercles, appelés 'Verticilles' , allant de l'extérieur vers l'intérieur. Chaque cercle, verticille, ne comprend que des pièces de même nature.
De l'extérieur vers l'intérieur: Sépales, Pétales, Carpelles, chaque partie peut former plusieurs cercles. Cette disposition se nomme, la Mérie. Le nombre de pièces de chaque cycle est définie par le degré de Mérie de la fleur. Les monocotylédones sont triméres est généralisée, la plus grande partie des dicotylédones sont pentamères, si les fleurs ont des cycles métriques supérieurs à leur classes ont dit que les fleurs sont pléiomères.

L'ovaire est l'organe centrale de la fleur, le plus interne, le dernier formé. Si l'ovaire formé un mamelon saillant au milieu de la fleur au dessus du périanthe (sépales + pétales) et des étamines, il est dit 'Supère' . Si l'ovaire prolonge directement le pédicelle, qu'il est entouré par le périanthe et les étamines, seuls les styles dépassent l'ensemble, l'ovaire est dit 'Infère'

Une fleur possède toujours une symétrie. Il en existe deux types;
   ✔ les fleurs 'actimorphes' dont l'axe est un rayon passant par le centre de la fleur et que tous les rayons passant par le centre sera axe de symétrie comme dans un cercle, le nombre de rayons dépendant de la Mérie de la fleur. Une fleur actimorphe pentamère aura une symétrie rayonne d'ordre 5 = 5 rayons.
   ✔ Les fleurs 'zygomorphes dont il n' existe qu'un seul axe avec une symétrie bilatérale.

Une fleur est dite 'Dialysépale' lorsque ses organes sont libres et séparés et 'Gamosépale' si ses organes sont soudés entre eux, si seulement les pétales sont soudés, elle est dite 'Gamopétale' .

Les cycles d'une fleur peuvent être représentés par un diaphragme floral ou une formule florale.
- La formule florale indique le nombre de pièces florales constitutives de chaque verticille. Les lettres donnent la nature des pièces florales : S pour sépales, P pour pétales, E pour étamines , C pour carpelle, et T pour tépales. Les chiffres présentent le nombre de pièces florales. Au-delà de 12, on note « n ». Un X placé devant la formule florale indique qu’il s’agit d’une fleur zygomorphe, un O qu’il s’agit d’une fleur actinomorphe. Lorsque le C est souligné, il s’agit d’un ovaire supère, lorsque le trait est placé au dessus du C, c’est un ovaire infère. Lorsque les pièces sont soudées, on les note entre parenthèses.
Exemple des Renonculacées : "O : 5 S , 5 P , n E , n C" ce qui signifie que la fleur est actimorphe, qu'elle a 5 sépales libres, 5 pétales libres, n = de nombreuses étamines, n = de nombreux Pistils et que l'ovaire est supère.
Exemple de La tulipe, actinomorphe, présente 6 tépales, 6 étamines et 3 carpelles soudés avec un ovaire supère. Sa formule florale est donc O : 6T, 6 E, (3C)
Remarque : chez les monocotylédones, le nombre de pièces florales est souvent un multiple de 3. Chez les dicotylédones, c’est un multiple de 2, 4 ou 5.
- Le diaphragme floral est un schéma des différentes pièces florales de la fleur, théoriquement coupée transversalement et passant par tous les verticilles, la bractée et le rameau principal (axe de l’inflorescence).

Screenshot_20190425-142635_Samsung Internet Beta.jpg

Pour établir un diaphragme floral, des règles sont nécessaires:
 La bractée florale est placée en bas, du côté antérieur, alors que l’axe de l’inflorescence est représenté en haut, du côté postérieur. 
Si la symétrie est axiale (fleur actinomorphe), les différents verticilles sont représentés par des cercles. Si la symétrie est bilatérale (fleur zygomorphe), les pièces florales des différents verticilles sont placées sur des ellipses.
Toutes les pièces d’un même verticille se placent sur un même niveau (cercle ou ellipse). Les sépales sont représentés par des arcs blancs. Les pétales  sont représentés par des arcs noirs. Les étamines sont représentées au niveau des anthères, par un "B". Le B est tourné vers l’extérieur si la déhiscence est extrorse ( se dit d'une anthère libérant son pollen vers les pétales), tourné vers l’intérieur si elle est introspectif (libérant son pollen vers l'interieur). Le pistil se représente par une coupe transversale au niveau de l’ovaire.  L’appartenance à un même verticille peut être matérialisée par des pointillés. Lorsque des pièces sont soudées, on les relie par un trait plein.

Screenshot_20190425-143309_Samsung Internet Beta.jpg


Reproduction

La reproduction des plantes se fait de différents façons selon qu'elles possèdent des fleurs ou pas, et également par d'autres moyens comme la greffe, le bouturage etc... Nous n'aborderons ici que la reproduction par pollinisation des plantes à fleurs.
Comme nous l'avons vu l'appareil reproducteur proprement dit de la fleur se compose des étamines et des pistils qui sont les appareils mâles et femelles de la plante, il faut donc qu'ils se rencontrent pour que le gamète mâle puisse féconder le gamète femelle. La plupart des stygmates des fleurs hermaphrodites ont la capacité de reconnaître le pollen venant de leurs propres étamines et peuvent empêcher l'autofécondation sauf exception. Il est donc nécessaire que le pollen arrive des anthères de l'étamine d'une fleur aux stygmates d'une autre fleur, ceci se nomme 'Allogamie' .

Transport du pollen - Pollinisation:
Différents types de transport du pollen vers le pistil:
    ✔ Anémogamie = transport du pollen par le vent. Le pollen est alors produit en grande quantité car beaucoup sera perdu. Cas du Cyprés, des conifères, du bouleau etc..
    ✔ Zoogamie = transport par les animaux en s'accrochant au pelage.
    ✔ Ornithogamie = transport par les oiseaux, phénomène essentiellement tropical.
    ✔ Hydrogamie = transport par l'eau. Phénomène très rare, se rencontre pour les plantes aquatiques.
    ✔ Entomogamie = transport du pollen par les insectes. Phénomène le plus fréquent.

Lorsque qu'un grain de pollen arrive sur un style, il va germer, déployer un long filament appelé 'tube pollinique' qui va rejoindre les tissus carpellaires, là, le noyau génératif du gamète mâle se scinde en deux noyaux spermatiques, l'un va s'unir à l'oosphère donnant un zygote diploïde se divisant immédiatement et qui donnera l'embryon, l'autre s'unira à deux noyaux haploïdes (chromosomes en un seul exemplaire) qui donnera un zygote triploïdes qui va se diviser pour donner l'albumen qui nourrira l'embryon. Cela s'appelle la double fécondation.

Fructification

Après la fécondation, un embryon est né, il est contenu dans une graine. Cette graine correspond au carpelle contenant l'ovule qui a été fécondé. Pendant la fécondation, le gynécée se transforme en fruit. Un fruit provient donc de l'ensemble de la transformation du gynécée pendant et après la fécondation, il entoure et protège la graine. Un fruit issu de carpelles indépendants ou uniques est dit 'Apocarpe' , il est dit 'Syncarpe' s'il est issu de carpelles soudés entre eux.
Les graines sont enfermées dans le péricarpe (paroi du fruit). Les tissus du péricarpe se différencient en trois couches superposées et peuvent être très différentes d'une espèce à l'autre;
    ✔ l'épicarpe = péliculle superficielle, (paroi externe de la cerise),
    ✔ le mésocarpe = couche moyenne donnant de l'épaisseur à la paroi (chair rouge de la cerise)
    ✔ l'endocarpe = couche interne tapissant la loge contenant les graines (paroi dure du noyau de la cerise). C'est trois tissus prennent des épaisseurs très différentes en fonction des espèces.
Lorsque le fruit est mûr, il se détache de la plante puis selon la nature du fruit, les graines pourront germer si elles parviennent à trouver un milieu favorable.

Le transport de la graine

Le transport de la graine se fait de différentes façons:
    ✔ Anémochorie = transport des graines par le vent. C'est le cas des graminées par exemple. Ces graines peuvent prendre plusieurs formes.
            - Akène : Les graines sont contenues dans des capsules, plates, sèches et légères, portées par le vent sur de faible distance.
            - Ombelle : Certaines graines sont portées par une ombelle sèche roulée au sol par les vents.
            - Samare : Le péricarpe de la graine forme une samare, sous forme d'une membrane qui permet à la graine de franchir quelque distance portée par le vent. 
            - Pappus : Certaines graines sous forme d'akène sont surmontées d'un pappus, s'envolant au moindre souffle de vent et se fichent en terre pour faciliter la germination.
      ✔ Zoochorie = transport des graines par les animaux soit qu'ils mangent le fruit et rejettent les graines dans leur selle soit qu'ils accrochent les graines à leur pelage qui tombent ensuite plus loin.
    ✔ Hydrochorie = les graines sont transportés par l'eau de pluie par exemple.
    ✔ Barochorie = les fruit et la graine tombe par la pesanteur puis sera dispersé ensuite par un autre mode.

Pour que la graine puisse germer, il est nécessaire qu'elle soit libérée du fruit. Il existe diverses possibilités de séparation de la graine selon le fruit:

Les types de fruits

Deux types principaux de fruits
    ✔ Fruits indéhiscent = le fruit ne s'ouvre pas spontanément soit la graine en se développant va rompre les parois du fruit soit le fruit se décompose au fil du temps libérant la graine soit le fruit est consommé et la graine libérée dans les selles.
    ✔ Fruits déhiscents = le fruit s'ouvre spontanément avant de se détacher de la plante ou en arrivant au sol

Classification des Fruits

Fruits charnus

Deux types de fruits charnus.
    ✔ Les Baies = mésocarpe et endocarpe charnus contenant des graines dont le tégument est coriace ou lignifié. Les graines sont alors disséminées suite à une action biologique, transport par animal, décomposition au sol. Elles sont généralement indéhiscentes. (grains de raisin, tomate, myrtille. La datte est une baie à une seule graine. )     ✔ Les Drupes = Mésocarpe charnu ou coriace, endocarpe dur, osseux ou corné généralement indéhiscentes (Prune, pêche etc... La framboise est un ensemble de petites drupes contenant chacune un petit noyau. )

Fruits secs indéhiscents

Ils renferment généralement, une graine unique contenue dans une loge unique. Quelques soit le nombre de carpelles, d'ovules dans chaque carpelles, le fruit ne comprendra qu'une seule graine, les autres ne développeront pas (Noisette)
    ✔ les Akènes = péricarpe dur ou coriace-membraneux contenant une seule graine non adhérente au péricarpe. Les akènes portent des poils, des ailettes et sont transportés par le vent.
    ✔ Caryopses = péricarpe dur ou coriace, une seule graine adhérente au péricarpe. Ce sont les fruits des Graminés
    ✔ Samares = Akène portant une aile membraneuse formée par le péricarpe. Elles sont transportés par le vent qui les fait tournoyer.
    ✔ Schizocarpes = fruits pluriloculaires dont les loges à maturité se séparent pour donner en autant d'akène, chaque élément est un morceau de fruit. (fruits des ombillifères, Apiaceae, des Lamiaceae.

Fruits secs déhiscents

Ce sont des fruits à plusieurs graines. La déhiscente aboutit soit à ouvrir le fruit, les graines restant pendant quelque temps attachées au placenta soit à ouvrir le fruit, les graines se détachent du placenta soit encore à envoyer les graines au loin comme le Genêt à balais (déhiscente explosive).
    ✔ Follicule = fruits issus de carpelles isolés déhiscents le long de la suture carpellaire. Après déhiscence les graines sont alors exposées et attachées aux placentas le long de leur marge.
    ✔ Gousses = fruits issus de carpelles isolées, déhiscents le long de la suture carpellaire. Fruits des légumineuses (pois, genêts etc...)
    ✔ Capsules = fruits syncarpes (plusieurs carpelles) déhiscents par des fentes totales ou partielles, des pores ou des clapets.
    ✔ Capsules septicides = s'ouvrent par des fentes structurales qui apparaissent le long des lignes de suture des carpelles. La déhiscente sépare les carpelles.
    ✔ Capsules loculicides = s'ouvrent par des fentes qui apparaissent au milieu de chaque carpelles
    ✔ Capsules à fentes paraplacentaires = les fentes apparaissent de part et d'autres de la suture carpellaire. Après déhiscence, le fruit présente des valves stériles et des structures plus étroites et plus rigides contenant les graines.
    ✔ Capsules pixides = capsules uniloculaires qui s'ouvrent par une fente qui transversale qui découpe un couvercle à leur sommet, les graines tombant à l'ouverture de la valve.
Capsules à dents apicales = ne s'ouvrent que par leur sommet, les fentes forment de petites dents.
    ✔ Capsules à pores ou clapets = la destruction du fruit laissé apparaître des pores par lesquels les graines s'échappent. Parfois de petits fragments de paroi se soulèvent comme un clapet.

La Graine

La graine est le résultat d'un ovulé fécondé, elle contient un embryon et des substances de réserves qui entourent l'embryon ou qui sont contenues dans ses tissus. Elle est entourée d'un tégument plus ou moins dur dérivant des tégument de l'ovule. Le funicule relie la graine au placenta et assure sa nutrition durant son développement. L'insertion du funicule sur la graine laisse une cicatrice, le hile. Le mycropyle, trou par lequel le tube pollinique est rentré dans l'ovule pour le féconder, se retrouve sur la graine, c'est de cet orifice que j'aillira la jeune racine.

Le type de graine est déterminée par la forme de l'ovule. Ces types de graines permettent de vérifier les critères d'une famille de plante.


Voici donc quelques notions générales de botaniques,
si vous souhaitez développer vos connaissances, je cous conseille, l'excellent livre d'Aline Raynal-Roques: "La Botanique générale"

Albums FloreContact